lundi 18 octobre 2010

La kronik de Coralie:épisode 1


Coralie ne nous en voudra pas d'écorcher son joli prénom pour le libellé d'une nouvelle rubrique. Coralie que nous vous avions présentée ici, va nous donner régulièrement de ses nouvelles à travers une petite chronique qu'elle rédige tout spécialement pour Ekokoline:quel honneur!
Merci à elle et à Monsieur et Madame Montoya qui font le lien entre elle et nous!
Découvrons ses premières impressions...

La petite chronique de Coralie :
Premiers pas au Pérou...

Me voici arrivée au Pérou pour une expérience de huit à neuf mois en terre inconnue – du moins pour le moment-. J'effectue un stage de huit mois au sein de l'association La RUNA qui soutient des projets de développement éducatifs, culturels, écologiques et de santé.

Lima, la capitale du Pérou, représente mon premier contact avec le pays des Incas. Cette ville est telle une gigantesque fourmilière. Elle concentre plus d'un tiers des habitants du Pérou. On ne sait plus où donner de la tête : les gens, les milliers de bus, les taxis qui jouent de leur klaxons, les rires des enfants, la valse des touristes, des odeurs par dizaines, la musique omniprésente.. Durant une semaine et demie, je travaille avec l'Organisation Non Gouvernementale péruvienne Suyay qui intervient dans un quartier populaire de Lima – les bidonvilles de la cité-. Je fais du soutien scolaire avec les enfants du quartier. C'est une expérience très intéressante et cela me permet d'avoir un premier contact avec la langue espagnole. Yolanda, la responsable de l'organisation, est un personnage haut en couleur : sérénité et énergie se retrouvent dans la même personne : incroyable!

Après le brouhaha de Lima, je me retrouve sur le Lac Titicaca au sein de la communauté des îles flottantes Uros à plus de 4 000 mètres d'altitude : heureusement que je ne souffre pas trop du mal des montagnes contrairement à certains touristes que je vois passer sur les îles. Certains d'entre eux n'ont vraiment pas l'air en forme! Je reste aux Uros deux semaines. Au programme : distributions de brosses à dents et tubes de dentifrices aux cinq écoles des îles flottantes avec démonstration de la manière dont on se brosse les dents – s'il vous plait! -, et réunions avec les professeurs de la plus grande école pour amorcer un projet de mise en place d'une bibliothèque pour les écoles. C'est très intéressant car je dois m'adapter à leur rythme de travail qui parfois – pour ne pas dire très souvent- me paraît un brin trop tranquille. Mesdemoiselles, Messieurs : bienvenue au Pérou! Ici le temps est ralenti : d'ailleurs je me demande s'il est possible de marcher plus lentement qu'un péruvien?

Durant ces deux semaines, je vis au rythme des habitants des îles flottantes. Il fait très chaud en journée, mais il règne un froid glacial pendant la nuit. Je suis accueillie par une famille des îles Uros. Cristina : la mère de famille super énergique qui vous rassure par son grand sourire, Victor : (le mari de Cristina) une force tranquille de la nature, Maribelle : (la fille) douce, gentille, la beauté des Uros, Abraham : (le fiancé de Maribelle) un vrai bad boy au grand cœur. Comment ne pas s'attacher à ces personnages? Et effet, je m'y suis attachée mais cela fait déjà deux semaines que je suis sur le lac Titicaca et je dois maintenant partir vers une autre communauté près de Cusco pour continuer mon stage. A moi les mystères de Cusco, la ville des Incas : je pars pour de nouvelles aventures...
Coralie

Photos prises chez les Uros (lac Titicaca)

2 commentaires:

  1. J'adore ce récit : on aurait envie de partager tout çà avec Coralie !
    J'aime la dernière photo, avec son grand sourire et toutes ces belles couleurs !
    Vivement la suite ...

    F. Corblin

    RépondreSupprimer
  2. c'est magnifique le perou je te souhaite un bon voyage et je voudrai aller ua perou car je connais quelqun la bas

    RépondreSupprimer