mardi 30 novembre 2010

La guerre du low cost est lancée...

Air France KLM veut battre Easyjet à son propre jeu !
Transavia est la filiale low cost d'AirFrance KLM Source : www.L'expansion.com
Mercredi 17 novembre 2010 , Air France a divulgué des informations sur son plan « anti-low-cost ».
L’objectif est de stopper le déclin et le déficit de leur réseau moyen-courrier (une réorganisation des vols d’Air France par un abaissement des coûts leur permettrait d’ouvrir de nouvelles lignes et de renouer avec les bénéfices).
Incapable de rivaliser avec Ryanair et surtout Easyjet.

D’ou l’idée de proposer des vols courts et directs. Avec une stratégie simple : copier la recette du succès d’Easyjet.
Mais il y a des inconvénients. Les low-cost usent leur avion jusqu’a la mort (12h de vol par jour contre 8h chez Air France).
Les pilotes, hôtesses et stewards d’Easyjet volent 750 heures par an conte 550 heures chez Air France.
Ensuite, il y a un hic. Pour modifier les conditions de travail, Air France doit signer des accords sociaux avec les syndicats.
Les salariés concernés travailleront 20% de plus, avec des journées plus denses.
Les syndicats seront-ils prêts à faire des efforts ?
C’est avec les hôtesses et stewards que la négociation s’annoncera la plus difficile car ils ont un métier plus physique que les pilotes. Les pilotes ne voient guère d’inconvénients à voler plus longtemps.
D’où la patience d’Air France, qui espère aboutir à un accord juste après le scrutin.
Source : www.mediapart.fr
Florian R et Geoffrey M 3è2

2 commentaires:

  1. Encore heureux qu'Air France décide d'un "abaissement des coups" ! Ça faisait mal, et pas qu'au porte-monnaie ;-)
    Ah ! les coquilles..... !

    Bel article et bravo pour le suivi de l'aktualité.

    (Tiens, Ekokoline s'est mis à l'heure d'hiver... la neige sans doute :-)

    Isabelle R.

    RépondreSupprimer