mercredi 23 mars 2011

Un Molière plutôt rock'n'roll...

Le médecin malgré lui est une pièce de théâtre écrite par Molière en 1666. Le 15 février, toutes les classes de 6è sont allées au Préo à Oberhausbergen pour assister à la représentation de cette pièce jouée par la compagnie la Mesnie H. Elle commence par une scène de ménage entre Martine et Sganarelle. La cause de cette dispute est que Sganarelle boit trop, dépense tout l'argent du ménage :sa femme s'en plaint donc. C'est à coups de bâton que l'altercation se termine:finalement le voisin arrive et défend plutôt Martine en disant d'arrêter à Sganarelle de la battre mais Martine lui dit « J'aime me faire battre ! »
C'est là que le metteur en scène ajoute sa petite touche personnelle, Martine pince Monsieur Robert à un endroit très particulier...et ce n'est que le début des excentricités du metteur en scène...
Martine va très vite trouver une vengeance: deux hommes cherchent un médecin qui saurait soigner la fille de leur maître qui est devenue muette. Elle leur dit qu'elle en connaît un -Sganarelle- qui est toutefois un peu fou, il refuse d'avouer qu'il est médecin sauf lorsqu'on le bat!
Le décor était composé de grands paravents avec des roulettes que les comédiens ont déplacés au fur et à mesure des actes et des scènes.
La vidéo suivante est la confrontation entre Sganarelle et le mari de la nourrice -que Sganarelle essaie de séduire pendant toute la pièce- comme dans une tauromachie. Ce moment est accompagné d'une musique (Roxanne de Police remixée version Baz Luhrmann) complètement rock'n'roll et entraînante.
Jules Z. (6e4), Quentin S. (6e2) et Augustin H. (6e5)


Mise en scène : Jacques Bachelier
Décor : Véronique Galland
Lumière : Xavier Martayan
Son : Jean-François Felter -
Construction du décor : Yves Spinner

3 commentaires:

  1. en avant le rock'n'roll x) j'adore le rock Jules.Z

    RépondreSupprimer
  2. ce spectacle était trop bien!!! :)

    RépondreSupprimer
  3. c'était TROP bien !!!! J'ai adoré !!!!!lol

    RépondreSupprimer