jeudi 9 juin 2011

Héros malgré eux...

Le 26 mai dernier, nous nous sommes rendus au théâtre pour la 3e et dernière fois de l'année afin de visionner six courts métrages qui clôturaient "Collège au Cinéma".(Harvie Krumpet d'Adam Elliot-, Father and Daughter de Mickael Dudok de Wit, Le portefeuille de Vincent Bierrewaerts, Histoire tragique avec fin heureuse de Regina Pessoa, Un jour un homme acheta une maison de Pjotr Sapegin et Au premier dimanche d'aôut de Florence Miailhe)
Nous avons choisi de vous en présenter deux, le premier parce qu'il est en rapport avec la séquence que nous étudions en français en ce moment: Les Métamorphoses -voir à la fin...- ; le second, car c'est celui que nous avons préféré.
Ces courts-métrages avaient presque tous un point commun -sauf peut-être le dernier que nous avons le moins apprécié- ils mettaient en scène des personnages accablés par le malheur -la maladie, la perte d'un être cher,la malchance...-et qui tant bien que mal essayaient de s'en sortir.
Histoire tragique avec fin heureuse est un film touchant dont l'héroïne est une petite fille qui possède une différence: son coeur bat plus fort que celui des autres. Si au début elle est plutôt rejetée, elle va au fur et à mesure du temps se faire accepter et même se faire oublier...La technique utilisée est celle de la gravure sur encre de chine. Le dessin semble toujours crépiter, être en mouvement perpétuel même quand on voit les personnages dormir...

Le second raconte l'histoire d'un homme qui trouve-ou pas...-un portefeuille. Vincent Bierrewaerts le réalisateur du film décide de nous montrer les différentes possibilités d'un événement plutôt heureux: le découverte d'un portefeuille bien rempli sur un trottoir...Une histoire heureuse avec fin tragique!!Regardez plutôt pour découvrir une bien étrange morale...

La 6e5.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire