dimanche 12 juin 2011

Plus jamais ça...

Vendredi 27 mai 2011, nous sommes partis de Bouxwiller en car pour une destination un peu spéciale: le Struthof.
La visite de ce camp n'est pas une "sortie" comme les autres:cela nous a permis de réviser notre programme d'histoire de 3e "grandeur nature" mais surtout de nous rendre dans un lieu de mémoire et de recueillement.
Le Struthof, ancien lieu de villégiature qui culmine à 800 mètres d'altitude, est un camp de concentration qui a été contruit en 1941. Tout a été fait dans ce camp pour mener la vie dure aux prisonniers; il a été l'un des plus meurtriers de la 2nde guerre mondiale avec un taux de 40% de mortalité.
Nous avons visité le camp bien sûr mais aussi le Centre Européen du résistant déporté. Les murs en marbre noir de ce bâtiment font penser à un tombeau et c'est bien ce qu'il est. Il a été inauguré en 2005 par Jacques Chirac, on y trouve de nombreuses photos et plaquettes qui retracent l'histoire du nazisme de la montée au pouvoir d'Hitler jusqu'à la libération.









Dans le musée du camp, nous avons vu ces gravures de Henri Gayot réalisées après la guerre, nous allons vous en commenter deux(la 1 et la 3):
la 1:C'est l"appel". Plusieurs fois par jour, les SS appelaient les déportés, obligés d'être présents (et même les personnes décédées...). En cas d'absence, le prisonnier était pendu.
la 3: Celle-ci représente les détenus forcés de passer par ce chemin pour travailler. On voit également un Kapo qui pousse l'un des prisonniers au-delà de la limite autorisée. Il devient alors par ce geste "fugitif" et se fait fusiller par un SS...
Les réactions de certains élèves de la 3e4:
Thomas: "Voir le four crématoire a été une épreuve pour moi."
Tom:"La cage dans laquelle les prisonniers politiques étaient enfermés pendant des heures m'a choqué."
Aurore: "Voir que sur certaines tombes était inscrit "inconnu" m'a fait penser à la douleur des familles..."
Nathan: "Je ne comprends pas comment on a pu faire des expériences sur des êtres humains."
Camille:"La mort est présente partout"
Eva: "J'ai vu des photos d'anciens déportés qui sont revenus dans "leur" camp, ça devait être éprouvant."
Pauline: "Des barbelés partout, ils étaient parqués comme des bêtes!"

Merci aux professeurs d'histoire de 3e de nous avoir emmenés au Struthof.

La classe de 3e4.

3 commentaires:

  1. ELCHINGER Esther, lycéenne13 juin 2011 à 06:16

    Moi aussi, j'étais hier au Struthof (c'était aussi l'anniversaire de Anne Franck !).
    Mais, malheureusement, il existe encore, aujourd'hui, beaucoup de violence et d'atrocité faite à l'Homme.
    Ce n'est pas fini !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ça a l'air très intéressant !

    RépondreSupprimer
  3. Sa a dut etre un choc pour vous voir toute cette violence a dut etre un choc. Me revoilà en retard comme d'hab. Joyeux Anniversaire Anne Frank qui malheuresement est décédé mais rendons hommage a cette fille qui a était tres courageuse lorsque de la 2eme Guerre Mondial !!

    RépondreSupprimer