lundi 2 avril 2012

Les politiques crient "Halalujah"!*



Dans le cadre de la semaine de la presse, nous avons essayé de comprendre la Une d'un journal qui s'appelle Le Canard Enchaîné et qui avait pour gros titre: "La campagne régresse au stade halal".
Le journal date du 7 mars 2012. A cette période, nous n'entendions parler que de cela et les politiques avaient tous ce mot "halal"bouche!

La viande halal est une viande qui provient de bêtes tuées selon certaines règles:
-l'animal doit être vivant et doit avoir la tête orientée vers la Mecque.
-la bête doit être consciente, et donc non étourdie, avant d'être abattue.
C'est une viande consommée par les personnes de confession musulmane.

Certains politiques se positionnent sur le sujet...contre cet abattage qui fait souffrir les animaux, pour un étiquetage de la viande afin que les gens sachent si ils mangent "halal" ou pas...

Le titre du Canard enchaîné semble vouloir dire que ce sujet ne mérite pas une si grande place dans le débat des présidentielles, il y a peut-être des sujets plus "urgents"...

Mais quel est ce jeu de mots?
"Régresser au stade anal" veut dire revenir à un des premiers stades de l'enfance (celui où l'enfant préfère se retenir d'aller aux toilettes.)
Régresser est donc le contraire d'évoluer.
La campagne présidentielle s'embourbe peut-être dans un sujet "fumeux"!(ah, ah!!)

*Expliquons aussi notre titre,c'était peut-être plus confortable pour les politiques de détourner notre attention vers le halal au lieu de parler de la crise par exemple. Ils étaient donc tous contents (hallelujah est un terme religieux qui exprime la joie)de ce sujet qui était comme une aubaine pour eux!
Nous avons donc inventé un mot composé de "halal" et "hallelujah".

Le dessin de Lefred Thouron qui se trouvait au bas de la Une traite du problème de l'étiquetage de la viande halal avec humour. Un homme, peut-être un musulman, demande à un fermier si sa viande est halal et celui-ci le lui garantit en montrant que sa vache porte le voile...(le voile est porté par les femmes musulmanes).

Le dernier dessin montre que tous les politiques, Marine Le Pen ou Nicolas Sarkozy ont tour à tour parlé de ce problème, en long, en large et en travers.Le mot "polémique" signifie que le sujet a entraîné de nombreux points de vue et ce, parfois violemment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire