samedi 30 juin 2012

Meurtre au collège: chapitre 1



Le lendemain matin, certains membres de l’équipe AGM étaient déjà sur place, entre autres, le médecin légiste qui faisait une première appréciation des lieux et de la victime. Alexandre cherchait d’éventuelles blessures ou griffures … Un des deux autres membres entra dans la pièce, c’était Guillaume le détective, il avait résolu un bon nombre d’enquêtes déjà. Maxime, troisième et dernier membre arriva peu après l’irruption de Guillaume :

- La défunte s’appelle Audrey Arnoux, trente-cinq ans, femme mariée, elle habitait le 48 rue de Gutenberg à Bouxwiller, dit Alexandre, et d’après d’autres informations que j’ai reçues, la victime est professeure de français ici même au collège du Bastberg.

- La cause de la mort est sûrement un choc violent contre un quelconque objet, dit Maxime

- Elle a pu tout simplement tomber et se fracasser la nuque, ajouta Guillaume

- Non, impossible, la victime n’est pas en position pour être tombée par hasard, ceci est un meurtre, émit Alexandre

-Pourquoi être venue dans les toilettes pour les élèves, alors que les professeurs ont des toilettes qui leur sont réservées ? dit Maxime

-Toutes ces questions ont des réponses mais pour l’instant , contentons-nous de ce que nous avons, dit Guillaume

Et Maxime ordonna :

- Au travail tout le monde !

Guillaume cherchait des indices dans tous les recoins de la pièce où le crime avait eu lieu ; il trouva un long cheveu blond sur le grand lavabo qui se situe en dessous du miroir où les filles se coiffaient. Il trouva aussi quelques empreintes partielles sur ce fameux miroir et sur la porte.

-Prenez tous les indices en photo ! cria Guillaume à ses coéquipiers.

Par la suite, les enquêteurs devront analyser toutes les preuves et essayer de trouver les personnes correspondantes grâce aux ADN répertoriés. Maxime appela depuis son téléphone des agents afin qu'ils viennent avec une camionnette pour chercher le corps. Guillaume sortit de sa poche les sachets pour ranger les indices et Alexandre bâcha le corps pour qu’il ne se décompose pas trop vite à l’air pur.

Maxime essaya désespérément d’interroger Linda, seul témoin pour ce jour ! Il ne put recevoir que quelques informations inutiles, qu’elle avait déjà livrées auparavant. Entre temps, la camionnette arriva sur place et son chauffeur aida Alexandre à monter le corps à bord. Quant à Linda, elle fut raccompagnée à son domicile pour qu’elle puisse se reposer.

4 commentaires:

  1. Quoi ??
    Mme Arnoux ? pas possible ...
    HORRIIIIIIIBLE !!!

    RépondreSupprimer
  2. la défunte s'appelle "audrey arnoux"....
    ...
    Vous êtes vraiment des fous vous :) assasiner madame arnoux , pourquoi faire , franchement ?

    M.D

    RépondreSupprimer
  3. C'est cool!!
    Mais à qui appartient le cheveux??? :D

    RépondreSupprimer