vendredi 29 juin 2012

Meurtre au collège: prologue


Voici un feuilleton que trois élèves de 4e vous proposent de suivre...du sang, un crime à Bouxwiller..........
ahhhhhhhhhhhhhhhhhh!


Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite...ou pas!

Tout commença un soir très lugubre ; la cour de récréation était déserte, pas un bruit ne retentissait au collège du Bastberg. Seule une petite lumière scintillait dans la nuit. Linda la femme de ménage allait terminer son travail. Il ne lui restait plus que les couloirs, les toilettes du rez-de-chaussée et les salles de classe du 1er étage. Elle passa la serpillère dans le corridor et vérifia que toutes les fenêtres et que tous les volets étaient bien fermés. Elle continua dans les salles de classe, passa le balai, monta sur les tables certaines chaises qui étaient tombées ou que les élèves avaient oublié de remonter à la fin des cours. Puis elle s’attaqua à la pire chose à nettoyer : vider les poubelles ou décoller les chewing-gums sous les tables, les chaises.

Dans la salle 19, Linda rencontra sa collègue occupée à nettoyer les toiles d’araignées :

-Bonjour Susie,

-Bonjour Linda, je pourrais te demander un service s’il te plaît ?J’aimerais m’absenter un peu plus tôt ce soir, car mon mari rentrera tard et les enfants seront seuls. Alors je voulais te demander si tu pouvais aussi nettoyer les toilettes des garçons ?

-Oui, bien sûr.

-Je te remercie.

Linda se dirigea alors vers l’endroit qui, le soir au collège, est le plus sale. A peine eut-elle franchi la porte qui menait aux toilettes qu’elle sentit l’odeur nauséabonde des déjections naturelles qui empestaient l’air. Le sol était mouillé, le miroir aussi, on pouvait apercevoir de l’urine dégoulinant des cuvettes des hommes. Elle était obligée de nettoyer chaque recoin de cette pièce pour que le lendemain matin elle ait à nouveau une allure respectable.

Une fois cette horrible besogne accomplie, elle alla nettoyer les toilettes des filles. Elle y arriva sans trop de peine. Elle posa sa main sur la porte, la poussa, entra dans la pièce et vit comme dans les toilettes des garçons qu’une substance recouvrait le sol mais cette fois-ci, c’était du sang !!! Elle pivota la tête et cria !!!!

A suivre...

Maxime R., Guillaume P. et Alexandre DC. (4e2)

3 commentaires:

  1. Suspens, suspens .....
    Que va-t-il se passer ?

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup!
    Je trouve que c'est très bien écrit.

    RépondreSupprimer
  3. C'est trop bien :D
    Mais une question s'installe...
    Qui est la victime?!

    RépondreSupprimer