vendredi 25 janvier 2013

Obama bis

Le six novembre 2012 a eu lieu l’élection du 45ème Président des Etats-Unis, nommant Barack Obama à la fonction suprême pour la seconde fois.
 
Malgré une campagne présidentielle bien menée et bien que bénéficiant d’un budget largement supérieur à son adversaire, Mitt Romney a été battu. 

Cependant, dans presque tous les sondages, les deux candidats étaient au coude-à-coude, beaucoup d’Américains étant déçus du dernier mandat d’Obama. Un des derniers éléments dominants a sans doute été la façon dont ce dernier a géré « Sandy », l’ouragan qui a frappé l’Est des Etats-Unis.

Le soir des élections, les états qui ont fait basculer les résultats en faveur du président sortant ont été la Floride, l’Iowa et surtout l’Ohio (état clé par excellence !) qui comportent le plus grand nombre de grands électeurs, lui permettant d’atteindre les 270 requis.* (il en remportera 303, contre 206 pour Romney).

Le 21 janvier 2013, quatre mois après son élection, Barack Obama est enfin officiellement confirmé dans ses fonctions au cours d’une cérémonie où il a prêté serment sur deux bibles : celle du Président Abraham Lincoln ( le président qui a aboli l’esclavage des Noirs aux Etats-Unis) et celle de Martin Luther King. Cette cérémonie d’investiture a eu lieu devant près d’un million de personnes au Capitole de Washington. Barack Obama y a prononcé un discours énonçant les grandes lignes de son programme de politique intérieure et étrangère, promettant de maintenir les Etats-Unis comme première puissance mondiale ; de lutter pour la paix dans le monde ; d’essayer de préserver l’environnement. 
 
Le problème est néanmoins que Barack Obama ne recueille que 51 pour cents d’opinions favorables auprès des Américains et qu’il démarre son mandat avec une cohabitation à la Chambre des Représentants. On le jugera en fait sur les deux prochaines années de son deuxième et dernier mandat ; après quoi il sera considéré comme un président « boiteux », en incapacité de tenir ses fonctions.

Quatre grands défis se présentent à lui :
- une dette énorme
-la gestion de deux guerres, en Irak et en Afghanistan (il a d’ailleurs promis le retrait des troupes d’Afghanistan, si possible en 2014.)
-la réforme de l’immigration (il y a 10 millions de clandestins aux Etats-Unis)

-le vote d’une loi sur les armes à feu, après les tueries de ces derniers mois.
Barack Obama contre Mitt Romney : un combat épique entre deux hommes
Eloïse M. (5e4)
*il faut atteindre 270 grands électeurs sur les 538 pour être élu
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire