mardi 26 novembre 2013

Akt LXVII

                  Depuis la mi-septembre, pas moins de 26 élèves se retrouvent le jeudi soir de 16h à 18h pour faire du théâtre.

                  Si le projet devrait consister à parcourir les siècles pour montrer aux spectateurs une sorte d'"échantillonnage" du théâtre, le temps est pour l'instant consacré à des jeux théâtraux divers pour se placer dans l'espace, avoir conscience de son corps et surtout prendre en compte l'autre (ne pas le bousculer/savoir regarder l'autre dans les yeux/être à son écoute).

                      Ce sont Mesdames Arnoux et Mourier-Bastian qui s'occupent de cet atelier en partenariat avec Louis Ziegler du théâtre du marché aux grains.

Exemple de trois séances:
-Louis nous pousse à nous écouter, à soutenir une phrase de sa majuscule à son point final, à "lancer" les mots vers l'autre, vers le public, à nous tenir droit aussi. Nous avons souvent travaillé en cercle; le centre représentait le public. Nous devions dire des alexandrins choisis dans des pièces en vers.


- Un jeudi, nous avons été reçu au théâtre du marché  aux grains, nous avons pu assister à une répétition de leur nouvelle création: "Candide". Nous avons observé le metteur en scène Pierre Diependale qui dirigeait, conseillait, soutenait ses acteurs. Nous avons assisté à des fous rires, des ratés, ce qui nous a un peu "déstressé": l'erreur est humaine, même chez les professionnels. Les acteurs évoluaient sur une scène cubique sur roulette qui représentait une sorte de bateau sur lequel candide parcourt le monde!Voici des photos prises lors de notre sortie du 19 novembre au soir, nous avons assisté à une représentation de la pièce avec son décor complètement fou!








- Il y a deux semaines, nous avons fait un jeu qui s'appelait "la photo ", chaque groupe devait se greffer sur l'autre afin de réaliser un "tableau" sur différents thèmes:les vacances, le zoo, l'Egypte, le conflit. Ce dernier thème a fait le lien avec la seconde heure où nous avons lu un extrait de querelle dans une pièce  de Molière, Les Fourberies de Scapin. Comme nous ne connaissions pas ce texte, on nous a proposé de le "danser", en trouvant quatre mouvements à réaliser en duos (sur une musique des Fat Boy Slim)!

Tous ces moments sont très conviviaux. Nous apprenons à nous connaître. Chaque semaine, des élèves ou les professeurs ramènent un goûter à partager.


Cet article sera le premier d'une longue série car nous voulons tenir un journal de bord de l'atelier théâtre. Et qui dit "épisodes" dit "nouvelle rubrique"! Nommée? "Akt  LXVII" (acte 67)







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire