vendredi 20 décembre 2013

Le jour le plus court...

Aujourd'hui, 20 décembre, plusieurs classes du collège comme de nombreux élèves en France  ont visionné des courts-métrages dans le cadre du festival du court métrage qui s'appelle "Le jour le plus court". C'est Monsieur Geiger qui a organisé tout cela à la Menuiserie et qui a sélectionné quatre films. Demain 21 décembre, ce sera le jour le plus court de l'année et ce festival du court...métrage débutera dans les cinémas, les centres culturels et à la télévision.








1er court-métrage: La meilleure façon de tracer(de l'Amicale du réel-2010-France-11 min)
  
C'est un documentaire qui montre le parcours de quelques jeunes qui sont animés par une même passion: le parkour.Ils s'appellent Urban Move et véhiculent de belles valeurs: - la solidarité -l'égalité, la fraternité -l'amitié -l'amour du travail et du dépassement Ils parlent aussi beaucoup de leur orientation, de leur avenir, des métiers qu'ils voudraient exercer. L'un d'eux dit qu'il voudrait être immortel pour pouvoir faire tous les métiers qu'il rêve de faire. Ils arrivent à mener de front "urban move" en essayant de voyager pour montrer leurs prouesses et leur travail. Un des membres est à la fois gendarme, "traceur" et maçon.

 2e court-métrage: Fard de David Alapont, Luis Briceno (date de sortie inconnue-France-13 min)

 Film d'animation en noir et blanc qui nous propulse dans le futur. Un futur où tout le monde est pareil, où tout est uniforme. L'un des personnages reçoit un jour une drôle de mission:cacher un colis mystérieux. Mais trop curieux, le personnage va l'ouvrir et découvrir.... Fard a un homophone qui est "phare" et ici, la lumière va être mise sur un secret gardé par les autorités. Mais Fard, F.A.R.D c'est surtout le maquillage, ici du fard blanc pour tous se ressembler. Un régime qui fait penser au totalitarisme.


3e court métrage vu seulement par deux classes:
Irinka et Sandrinka de Sandrine Stoïanov (France-2007-16 min)
 Deux femmes de la même famille et qui ont 50 ans de différence discutent de leur passé...C'est un film autobiographique. On avait l'impression d'un collage de photos, de dessins mais nous n'avons pas vraiment compris le lien qui les unissait.

Le 3e court-métrage vu par les autres classes s'appelle Pacotille d'Eric Jameux.
Ce court-métrage  raconte une scène de ménage qui part d'un malentendu....
Il ne se trouve pas sur youtube.

Les 4e4.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire