jeudi 19 juin 2014

Bongiurno, ecco la visita della fabbricazione delle maschere veneziane**!

Lors de notre voyage à Venise, la visite de l'atelier de masques a été l'une de nos activités préférées.
Tout de suite, nous vous présentons la fabrication des différents masques vénitiens;)


La fabrication des masques vénitiens

1ère étape de la fabrication (artisanale évidemment) de maques vénitiens : fabriquer un moule en argile.
Puis on fabrique un autre moule (en plâtre cette fois-ci) sur celui en argile afin d'obtenir un autre moule. Le moule en argile est ensuite brisé, son utilité se réduisant à la confection de celui en plâtre.
Le moule en plâtre, quant à lui, est conservé précieusement puisqu'il servira à la confection du fameux masque en papier mâché.

2ème étape : réalisation du « squelette » du masque : Du papier mâché (papier bleu d'Allemagne chez notre fameux fabricant de masques) est déposé sur toute la surface du masque, bandelette par bandelette, et humidifié avec un mélange de colle et d'eau. Le fabricant de masques va ensuite ensuite utiliser un couteau très fin pour découper les yeux (et parfois la bouche si le masque englobe tout le visage). Le masque sera ensuite décollé du moule.

3ème étape : le masque est poncé et égalisé.

4ème étape: le masque est peint à la fantaisie du fabricant, qui superpose une à deux couches de peinture acrylique (il utilise de l'acrylique car elle est plus facile à travailler). Reste ensuite le séchage de la peinture, et parfois la décoration du masque avec de la peinture dorée ou des rubans.

Voici donc la précieuse recette de la fabrication de masques vénitiens ! Si vous voulez, vous pouvez toujours essayer chez vous, il suffit juste d'avoir un peu de patience (on n'y arrive pas forcément du premier coup...) et d'imagination et/ou de la fantaisie, et le tour est joué ;). Il ne faut pas non plus se décourager pour un petit échec, les fabricant artisanaux vénitiens ne sont pas devenus renommés en trois jours:)

Différents masques vénitiens
Les masques vénitiens étaient jadis fabriqués pour le grand et célèbre Carnaval de Venise. Voici quelques exemples originaux:
- Le plus ancien masque du carnaval est l’Arlequin. Le costume se compose d'un masque noir et d’une robe à losanges multicolores. Il appartient à "la Commedia dell'arte.
- "La Bauta" était un masque très courant car la forme de son masque permet de boire et de manger.
- Un autre costume typique est "la Gnaga". Elle est composée de vêtements féminins et d’un masque de chat.
- Beaucoup de femmes portaient un déguisement appelé "moretta". Il se compose d'un petit masque de velours noir et d’un chapeau délicat. Le masque de"La moretta" était peu pratique car on devait le tenir sur le visage en le tenant avec la bouche, celui qui le portait ne pouvait donc pas parler.
Il y avait ensuite tous les masques de la célèbre Commedia dell'arte qui étaient, eux, fabriqués pour les pièces de théâtre.

** Bonjour, voici la visite de la fabrication des masques de Venise:)
Prunelle V. (4e2)
ndlr: photos du voyage à Venise de mai 2014














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire