mercredi 24 juin 2015

Marie Hart Marie Hart Marie-Anne Hartman!

Le vendredi 12 juin 2015, ont eu lieu trois représentations du spectacle "Hier, Aujourd'hui, Raconter le Temps" par l'atelier-théâtre du collège de Bouxwiller
-deux l'après-midi, avec trois classes chaque fois
-une le soir devant les familles et même devant certains élèves qui l'avaient vue le matin et qui voulaient revoir la pièce!
Le matin avait eu lieu une répétition générale en présence de deux classes.

Le titre du spectacle est composé comme un acrostiche qui forme le nom Hart de l'écrivaine bouxwilleroise : Marie Anne Hartman mieux connu sous son pseudonyme Marie Hart
H comme Hier
A comme Aujourd'hui
R comme Raconter
T comme le Temps.

Ce spectacle mélangeait des extraits des romans et poèmes de Marie Hart, écrivaine bouxwilleroise (1856-1924) qui racontent de la vie des Bouxwillerois alors qu'ils étaient allemands puis français et des passages imaginées par les élèves qui retraçaient la vie de l'écrivaine.
Marie Hart jeune
Marie Hart plus âgée



Il y avait aussi de la danse folklorique alsacienne (la salamandre et la valse des roses), des poèmes et des chants en alsacien.

La mise en scène de Louis Ziegler était particulière car:
-le spectacle n'a pas eu lieu au théâtre mais au centre culturel Marie Hart!
-les spectateurs étaient placés au milieu des jeunes comédiens et avaient le droit de changer de place comme ils le souhaitaient
-des tables et des chaises pour décor ainsi qu'un écran qui projetait des images diverses: des photos de Marie Hart, des photos de famille, des photos des rues de Bouxwiller, parfois des drapeaux allemand et français etc.

Les tables représentaient:
- les ruelles labyrinthiques de Bouxwiller
-l'intérieur des maisons
-un cortège
-l'enfermement quand les élèves se cachent en dessous pendant la scène de l'exil

Les 6e1 ont adoré ce spectacle car:
-ils ont trouvé que les comédiens jouaient bien
-ils ont beaucoup aimé pouvoir se déplacer , ils avaient l'impression de participer au spectacle
-ils ont aimé dansé la valse


les 6e1






































































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire