jeudi 14 décembre 2017

Sorti(e)..(col)lège

La matin du 5 octobre 2017, nous, les 5e de l'option CR  sommes allés aux Ateliers de la Seigneurie d'Andlau pour voir une exposition qui s'intitulait : "Sorcières ! Rites, croyances et persécutions en Alsace".

Nous avons effectué trois ateliers:
-atelier 1:  à travers des images, nous avons essayé de comprendre ce dont on accusait les sorcières:  Cuire la grêle, traire une vache à distance, affaiblir les bêtes...

-atelier 2: nous avons découvert différents objets qui servaient à conjurer les mauvais sorts : du sel à disperser aux quatre coins de la maison, des chats qu'on scellait dans les plafonds, mais aussi des chaussures...Florence Veyron, responsable du service éducatif, nous a lu un extrait du Maillet des sorcières de Heinrich Kramer qui raconte comment faire avouer une sorcière, comment la tuer...terrible ! 

-atelier 3: nous avons répondu à un quizz sur les objets exposés qui avaient fonction de protection des femmes enceintes et des nouveaux-nés.

En conclusion , la guide nous a expliqué pourquoi ce sont surtout les femmes qui ont été persécutées du XVIième au XVIIIème siècle. Des hommes se sont vengées des femmes qui avaient refusé leurs avances. On a dénoncé certaines femmes par jalousie. Les sages -femmes aussi ont été très touchées par ces persécutions car elles entraient dans les familles et étaient accusées de connaître tous leurs secrets et de s'en servir contre celles-ci.

Cette visite a été très intéressante. Voir de vrais objets a été très impressionnant. 






L'après- midi, nous sommes allées à la Chouc' à Strasbourg  pour voir  un spectacle créé par la compagnie Mémoires Vives, inspiré du livre de Jacques Roehrig : L'holocauste des sorcières d'Alsace, un effroyable massacre au coeur de l'Europe humaniste.

Le spectacle (sorte de comédie musicale )racontait l'histoire de trois lavandières qui ont été accusées de sorcellerie par un chef de l'église qui voulait obtenir plus d'argent et avoir plus d'autorité. Torturées, elles ont fini par avouer être des sorcières alors qu'elles ne l'étaient pas ! Le spectacle a "donné vie" à l'exposition du matin ! Les élèves ont énormément apprécié ce spectacle qui a réussi à traiter d'un sujet grave avec une certaine légèreté. Ces femmes ont même fait preuve d'humour face à l'horreur de ce qui se passait pour elles. Le personnage principal de la pièce était Heinrich Kramer, l'inquisiteur alsacien auteur du "maillet des sorcières" (Malleus Maleficarum), qui n'a pas été représenté comme avide d'argent, mais autoritaire et fanatique. 

A la fin, nous avons pu avoir un échange avec les comédiens. Il leur aura fallu un an pour monter cette pièce.

Nous avons passé une merveilleuse journée. Merci à Monsieur Geiger qui a organisé cette sortie.


Cascia B., Laurette O. et Tamara H. (5e1, 2, et 3)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire